¡ bienvenidos - degemer mat - مرحباً marhabân - नमस्ते namasté - pjila'si !

¡ maeva - talofa - ongi etorri orori - welcome - bienvenue !


...en la cabaña de Flanagan el tallador de sueños, un refugio para los que tienen 'hambre del alma'

...inside Flanagan the dream chiseller's cabin, a resting place for curious eyes and hungry souls

...et chez Marie Diaz, rêveuse d'un monde à l'autre, semeuse d'histoires, tisseuse d'imaginaire

*

*
Bourges 2016 : L'Invisible lauréat du défi-lecture organisé par la Ligue de l'Enseignement & la Médiathèque

*

*
Nouvelle-Calédonie 2014 : l'Invisible lauréat du prix Livre Mon Ami - ici au collège Laura Boula sur l'île de Drehu-Lifou

'Hold fast to dreams
For if dreams die
Life is a broken-winged bird
That cannot fly.
Hold fast to dreams
For when dreams go
Life is a barren field
Frozen with snow.'

Langston Hughes

[African-American poet, 1902-1967]


*
Merci de respecter le Droit d’Auteur

Please respect Author’s Copyright ©

*

mercredi 26 février 2014

*¿K’uxi elan avo’onton? ¿Cómo está tu corazón? Cinéma : La Jaula de Oro * The Golden Dream


 [*comment va ton coeur ? salut en langue maya-tzotzil]
La Jaula de Oro * Rêves d'Or 
The Golden Dream
Premier long métrage choc et splendide écrit et réalisé
par Diego Quemada-Díez   
[réalisateur espagnol/mexicain, ex-assistant de Ken Loach, 
Spike Lee et Iñarritu] après avoir collecté les témoignages 
de centaines de migrants hommes femmes & enfants.
*
A dos de la Bestia, le train de marchandise qui traverse l'Amérique centrale en direction de la chimère étatsunienne (nommés par les migrants  jaula de oro - cage dorée) - l'histoire de Juan, Samuel et Sara fuyant leur bidonville du Guatemala, et leur rencontre dans les montagnes avec Chauk, autochtone Tzotzil.  D'une autre langue. D'une autre vision. D'un autre monde. 
*** Bravo y gracias ***
 
Décoloniser la pensée :
« Je veux donner une voix aux migrants. Rompre le silence sur leur drame. Pendant longtemps, nous avons essayé de dominer les autres par les guerres et les occupations. Peut-être le temps est-il venu de partir à la conquête de soi-même plutôt que de celle des autres. » DQD 
*

*
"The Golden Dream  [...] tells as much of its story though its painterly visuals as it does though its authentic performances and dialogue. This is most acutely evident in Quemada-Díez’s poetic use of the landscape of Central America."
'There are a lot of ruins in the film. I like to talk about this society in ruins, not only in Mexico now that it’s in war, but also I wanted to talk about this industrial, consumerist society that is so destructive to the earth. It’s a model that is condemned to collapse.'

 
Le réalisateur et ses brillants apprentis-acteurs
de gauche à droite - Brandon López, Karen Martínez, Rodolfo Domínguez :

  ça ne se raconte pas, ça se vit...
¿Cual es el sueño de las nubes?
à quoi rêvent les nuages...
 
'COMO SERES HUMANOS, 
EN NINGUN LUGAR SOMOS ILEGALES'
nous sommes des êtres humains : nulle part illégaux !
 Cannes 2013 - Un Certain Regard : Prix d'interprétation
Prix Gillo-Pontecorvo

* Los Tigres del Norte, la Jaula de Oro : *

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire