¡ bienvenidos - degemer mat - مرحباً marhabân - नमस्ते namasté - pjila'si !

¡ maeva - talofa - ongi etorri orori - welcome - bienvenue !


...en la cabaña de Flanagan el tallador de sueños, un refugio para los que tienen 'hambre del alma'

...inside Flanagan the dream chiseller's cabin, a resting place for curious eyes and hungry souls

...et chez Marie Diaz, rêveuse d'un monde à l'autre, semeuse d'histoires, tisseuse d'imaginaire

*

*
Bourges 2016 : L'Invisible lauréat du défi-lecture organisé par la Ligue de l'Enseignement & la Médiathèque

*

*
Nouvelle-Calédonie 2014 : l'Invisible lauréat du prix Livre Mon Ami - ici au collège Laura Boula sur l'île de Drehu-Lifou

'Hold fast to dreams
For if dreams die
Life is a broken-winged bird
That cannot fly.
Hold fast to dreams
For when dreams go
Life is a barren field
Frozen with snow.'

Langston Hughes

[African-American poet, 1902-1967]


*
Merci de respecter le Droit d’Auteur

Please respect Author’s Copyright ©

*

mardi 4 février 2014

* Des mots pour épicer l'hiver *

The Mistress of spices - La Maîtresse des Epices : à lire d'urgence pour s'intoxiquer d'Inde 
à travers les prescriptions d'une vieille guérisseuse-épicière dans un bazar de San Francisco.
*
L'auteure Chitra Banerjee Divakaruni joue avec les clichés nationaux, soulève des  interrogations fertiles & douloureuses autour du thème de l'exil, la fidélité aux traditions, le quotidien des femmes et la redéfinition de l'identité dans un monde en perpétuel changement. Extrait :
 *
"But lately I've been dreaming it again. Clearer each time. The raven too. It circles the sky there. When I wake I have a warm feeling, as though that clean sunshine is inside my chest, growing. As though I have a chance at last to find it, live it, discover who I really am. 
You know when the dreams started ?"
  
La langue est magnifique. 
[Un film a été adapté avec Aishwarya Rai, il a son charme kitsch à souhait, 
mais lisez les saveurs du roman d'abord !!]
*
Et pendant qu'on y est, revisitons nos Bollywood favoris !!! Ici 'Paheli' avec l'irremplaçable Sharukh Kahn qui se dédouble et Rani Mukherjee, d'après une nouvelle :
 
Et là aussi dans 'Rab Ne Bana Di Jodi' avec Anushka Sharma :
en tout 4 x Sharukh pour le prix de 2, lucky you !!
 

1 commentaire:

  1. Je me souviens d'un roman envoûtant, un peu poétique, plein de sagesse aussi.
    J'ai vu l'adaptation il y a quelques années, et j'avais passé un bon moment. Effectivement, il y a un côté un peu kitsch mais ce n'est pas désagréable.

    RépondreSupprimer